Le culte perdu de la Déesse

Il fût une époque où elle n’était pas bannie de nous, exclue de nos prières ou exorcisée de nos pratiques. Elle régnait dans nos coeurs, dans nos corps et nous savions que nous pouvions nous tenir à son sein. Elle était la matriarche qui prend soin et qui permet à la terre et à la vie de se renouveler. Elle trônait au coté du roi et ensemble ils dansaient, il s’aimaient. Maintenant, le roi est seul et nos sociétés, nos vies sont stériles comme nous le sommes souvent nous-même à plusieurs égards. Sentez-vous ce vide, cette perte de sens ? Est-ce que vous vous sentez coupé de la vie et de vous-même? Avec-vous perdu ce lien avec la beauté du vivant. Peut-être que parfois la honte vous gagne d’être une femme qui prend de l’espace ou n’osez tout simplement pas le faire?  Je comprends et j’y suis tellement sensible, mais ce n’est pas de votre faute, personne ne vous à dit ou montré l’exemple qu’il fallait. Peu de personnes encouragent l’expression de la puissance féminine véritable et sait accompagner sa canalisation vers la justesse. Tout ce que vous êtes en tant que femme, est parfait, même vos colères ou vos violences et ce n’est pas de la complaisance.

Quand on entre dans l’univers de la Grande Mère, de la Grande Déesse aux milles noms, Inanna, Isthtar, Astarté, la Tridévi, Isis, Patchamama pour ne nommer que ceux-ci,  on comprend bien des choses sur notre nature et surtout que certaines idées ou sentiments d’imperfections, viennent en réalité d’un monde masculin qui veut le contrôle jusqu’à la moindre parcelle de la femme que vous êtes ou de l’essence féminine en vous, car il a peur de cette puissance qui siège en vous. Il préfère vous ridiculiser ou vous discréditer en faisant planer qu’une femme devrait être ainsi ou comme cela. Les pouvoirs et pratiques de la Déesse sont même devenus de nos jours de « nature ésotériques », farfelus et un peu étranges où il faut s’en méfier car peu scientifiques. Alors qu’en réalité, ces pouvoirs  proviennent de notre nature, nous naissons avec. Jadis avant que le monde ne soit stérilisé, ces pratiques sacrées ancestrales étaient enseignées et cultivées comme un mode de vie sain et vivant harmonisé aux sphères supérieures desquelles nous descendons. 

” Ta solitude est Ma solitude. L’absence en toi est mon absence. Comme une mère qui désire son enfant, une femme qui désire son amant, je te désire, toi qui m’as oublié. Je ne t’ai pas oublié. “

Clark Strand, The Way of the rose

L’importance du culte de la Déesse

Tous les êtres humains ont besoin d’avoir un exemple sain de parents pour connaitre d’où ils viennent , ce qu’ils sont et où ils vont. Outre nos parents biologiques, il y en a qui sont éternels et qui nous soutiennent durant toutes nos vies, nos parents divins! Ils ne nous font jamais défaut. Le culte de la déesse arrive en ce monde pour ramener en nous ce lien qui manque, ce vide à combler dans nos ventres et nos coeurs. Le culte de la déesse, n’est aucunement religieux, mais naturel. Le temps des fleurs est arrivé et cela veut dire que la Grande Déesse revient en voix et en présence dans nos consciences pour redonner vie à ce monde, le réenchanter.  Comme d’autres femmes, je suis Grande Prêtresse sur sa Voie Royale et je sais que tant de femmes et hommes aussi, entendent en elles l’urgence du féminin divin, d’un retour à une féminité véritable et non bafouée. Réenchanter votre coeur, votre vie et le monde ça vous dit?

Voyons un peu l’atelier

Le Culte de la Déesse est un atelier de deux jours où nous démystifions l’histoire du culte de la déesse. Cette compréhension de l’histoire ouvre en chacun un entendement nouveau et réanime un feu vivace dans le coeur. Si riche, ce volet entre avec bonheur dans les enseignements de la voie des mystères et de la lignée de la rose.  Nous parcourrons différentes pratiques favorisant la connexion à la Grande Déesse mère et à la communication avec elle via différents arts de la communion. 

  • Art de l’onction
  • Art de la terre
  • Art de la voix sacrée
  • Art de la divination 
  • Art rituel

L’Esprit de la rose

Sous le sceau de la rose et des fleurs nous aurons la joie de se relier et de tisser ensemble dans la toile de la grande mère. Cette géométrie sacrée que nous tisserons ensemble aura des effets sur nous et dans nos vies et même dans le monde. En décidant de participer à cet atelier de deux jours vous allez toucher le sacré du graal que vous êtes et la toile que vous apprendrez à tisser ne vous quitteras plus. Elle sera le filet de sécurité dans votre vie quand vous traverser des moments difficiles et la joie de cette haute voie naturelle de communion avec ciel et terre, prendra soin de cultiver un jardin de joie et de paix en vous. 

Cet atelier est la suite naturelle de Crosa, la rose cosmique, duquel il n’est aucunement préalable. Ainsi, vous pouvez vivre les enseignements de la voie de la rose dans l’ordre qu’il vous plait.

 

 

Une communauté de La Voie Royale des Fleurs

Je vous invite à rejoindre le groupe Facebook « La Voie Royale des Fleurs » dans laquelle je partages sur la voie des mystères de la Grande Déesse et dans laquelle vous pouvez aussi partager vos expérience et vos sentiments sur ce chemin.  Vous y trouverai également régulièrement des webinaires et des routines en lien avec cette voie sacrée. 

L’atelier Le Culte de la Déesse, fait parti de La Voie Royale des Fleurs. Si cette voie vibre pour vous, vous aimeriez peut-être également consulter la retraite Crosa, la rose cosmique, ou encore aller découvrir la musique des fleurs avec l’album FlorEssentia

Un des pouvoirs sacrés de la déesse est de porter sa voix de femme dans le monde. Une femme qui retrouve sa voix, retrouve une assise puissante en elle-même. Pour en savoir plus sur Éclore à sa Voix.

Modalités pratiques

    • Date: 11-12 novembre de 8h30 à 16h00
    • Lieu: Oréade, 1070 rue Langevin, Sherbrooke, Qc, J1E 1N1
    • Atelier de deux jours se déroulant principalement à l’intérieur
    • Petite couverture, journal intime, coussin de sol, de l’eau et objet de pouvoir

Modalités commerciales

      • Prix : 260$ (taxes incluses)
      • Modalité de paiement : en une seule fois
      • Le paiement s’effectue soit par virement interac à info@coeur-ca.com ou via Paypal. Notez que des frais de 3% s’appliquent via Paypal
Mini-logo-Violet

En vous inscrivant à l’infolettre de Centre Coeur Akasha, vous pourrez nous suivre dans nos différentes activités. De plus, vous recevrez en cadeau notre méditation «Le Réconfort du Coeur».

INSCRIVEZ-VOUS