Les liens ne se coupent pas, ils se transforment!

Dernièrement, en accompagnant une cliente par un Toucher Divin, ses guides nous ont parlé des liens relationnels que nous entretenons avec les gens qui parcourent nos incarnations. Ils ont éclairci un point que je trouve très juste.

« Les liens ne sont jamais coupés avec personne, ils sont seulement transformés. Les liens ne peuvent être coupés puisque que vous êtes tous reliés les uns aux autres. Nous vous invitons plutôt à transformer ce qui est nourrit dans ce lien pour permettre à la lumière de l’amour de circuler en lui. »

Je crois pouvoir dire sans trop me tromper qu’on a tous déjà, au moins une fois dans sa vie, voulu couper un lien avec une personne qui nous a fait souffrir. Les gens dans nos vies qui nous permettent d’éprouver la peine ou la haine ou quelqu’ autre émotion ou état de basse vibration, le font pour une raison. Raison souvent inconsciente, mais leur âme, elle, elle sait. On ne peut couper un lien, car autrement comment apprendrions nous à pacifier notre coeur en lien avec ces personnes? C’est précisément un des buts de l’incarnation et de leurs présence dans notre vie. Si nous pouvions couper un lien , même par la présence de l’archange Michael, comment apprendrions nous à passer de la colère, de la haine à l’amour?

Dans notre vie nous avons parfois l’impression que nous avons coupé un lien avec certaines personnes car nous n’entretenons plus la relation dans le monde extérieur. Cette personne devient de moins en moins présente dans nos pensés, mais elle ne disparait pas pour autant de nous et de notre coeur. De temps à autre un souvenir revient, faisant remonter une émotion désagréable que nous revivons momentanément.  C’est une invitation à regarder en nous pour trouver ce que cela nous révèle à propos de nos ombres. Nos liens sont énergétiques et soumis à la loi du Karma. La vie c’est si bien tricotée comme j’aime à dire. On n’échappe à rien, nous ne fuyons personnes et encore moins nous-même. Nous en avons momentanément l’impression parfois, mais cela ne dure qu’un temps. Tout et tous reviennent à nous tant et aussi longtemps que nous n’avons pas pardonné, transmuté l’énergie mal qualifiée, dans cette vie ou dans les autres.

J’en viens au pardon. La seule façon de se sentir libre dans ce lien qui nous uni à ceux qui nous ont blessés c’est de transformer les émotions et les croyances que nous portons sur l’événement ou la personne. Je crois que ce ne sont pas les liens qui nous font ressentir un attachement mais que c’est plutôt nous qui nous attachons à nos colères ou sentiments d’être blessé. Nous ficelons nous même notre coeur. Le pardon nous amène à transformer ces basses émotions, et les croyances erronées aussi qui se nourrissent l’unes l’autres dans un cercle vicieux. Ça ne veut pas dire endosser les gestes d’autrui ou maintenir leur présence dans nos vies, mais bien de permettre à l’amour de recirculer d’abord en nous, puis d’une âme à une autre.  L’amour est un état de coeur supérieur qui nous libère, qui nous allège et qui offre un pouvoir de guérison incommensurable.

Nous sommes tous issus de la même source et nous sommes tous reliés, c’est d’ailleurs pour cette raison que les soins à distance fonctionnent. Nous vivons dans une matrice qui communique l’information subtil instantanément entre les personnes reliés par le karma collectif et individuel et qui ne tient pas compte de la distance ni du temps d’une certaine façon. C’est pour cela aussi que notre propre guérison ou cheminement transforme les autres autour de nous sans même qu’on y ait fait quelque chose. Je pacifie ma relation intérieure avec ma mère, je pacifie mon lien avec elle et quand je la voit de nouveau elle est différente avec moi. Le message que je lui ai envoyé à travers ce lien cosmique, d’âme à âme est que maintenant tu a aussi le droit de changer d’attitude envers moi car je me suis élevé de ce que nous avons traversés ensemble. Cela transforme également notre karma et dès lors  de nouvelles possibilités s’offrent à nous.

Donc ce qui se renforce en moi à la lueur de cette perspective, c’est de pacifier mon coeur en lien avec toutes les personnes qui marchent ma vie et tous les évènements desquels je me sens victime. C’est également à travers ces liens que je me transforme par l’amour et le pardon et que je facilite la transformation de la personne ou de la situation à laquelle je suis reliée.

Alors, si jamais vous éprouvez l’envie de couper un lien avec une personne, pensez à regarder ce qu’elle essaie de vous enseigner par sa présence dans votre vie. Son enseignement est justement peut-être celui de pardonner!

Si cela vous touche et vous émeu. Que vous sentez bien en vous des espaces non pacifiés et de transformer vos liens avec différentes personnes ou situations, je vous invite à visiter Cercle Coeur de Vie .

Avec coeur,

Valérie

Suivez-nous